Revue de presse

Retrouvez ci-dessous les articles de presse dans lesquels est citée l'action d'Histoire d'en Parler :

Une cellule unique en France pour l'accueil des enfants endeuillés (LA DEPECHE du 25/01/2012)

 

Une équipe de pédiatrie accueille les orphelins lors de groupes de parole à La Grave ; GRAND TOULOUSE (Mercredi 25 janvier 2012 écrit par Julie Rimbert)

 

"Histoire d'en parler": pour aider les enfants à surmonter le deuil 

TRAIT D'UNION (printemps 2012 n°132)

 

A Toulouse, les enfants en deuil ont leur groupe de parole ROMANDIE NEWS publié le 24 janvier 2012

 

HOPITAL.fr publié le 24 janvier 2012

 

Le PARISIEN.fr publié le 24 janvier 2012

 

A l’Hôpital des enfants de Toulouse : Aider les enfants face au deuil ; PYRENEESINFO.fr – 25 janvier 2012

 

TOULOUSEINFOS.fr – 25 janvier 2012

 

Aider les enfants face au deuil ; TOULOUSEINFOS.fr – 29 janvier 2012

 

 

Article la dépèche du midi 14 octobre 20
Document Adobe Acrobat 798.7 KB

http://www.france5.fr/emissions/la-quotidienne/a-la-une/des-fournitures-de-loisirs-et-de-bureau-pour-histoire-d-en-parler_310933

Des fournitures de loisirs et de bureau pour Histoire d’en parler

Diffusé le

émission
La Quotidienne France 5
Soyons solidaires

"Histoire d'en parler " aide les enfants âgés de 6 à 18 ans à surmonter le deuil, tel est  son objectif. Ces «groupes de paroles, encadrés  par des thérapeutes, permettent de faire se rencontrer des enfants ayant été amené à vivre des situations comparables. Ils les réunissent autour d’ateliers d’expression, travaux manuels, (dessins, peintures collage, travail de la terre) et d’écoute. Cette structure exemplaire et unique en France devient un lieu où les enfants peuvent échanger entre eux et mettre des mots sur la douleur psychique qu’ils partageaient jusqu’alors en silence.

Aujourd’hui en France, 800 000 jeunes de moins de 25 ans ont perdu un ou leurs 2 parents, ce qui signifie que statistiquement, il y a un enfant orphelin par classe de 30 élèves ! Au-delà du fait que ces enfants soient  méconnus et invisibles de la société, des espaces leur étant consacrés manquent cruellement partout en France.

L’appel au don concerne du matériel de loisirs créatifs, car c’est à travers la médiation artistique que les enfants peuvent exprimer ce qu’ils ressentent. Lors de ces ateliers, les enfants dessinent, peignent, font des collages ou travaillent au modelage de la terre. Souvent, les enfants vont bien en apparence, mais vivent en fait une souffrance terrible qu’ils ne s’autorisent pas à dire en famille ou à l’école. Cet espace leur permet ainsi de s’exprimer avec d’autres enfants qui ont vécu la même situation et chacun chemine à son rythme afin de mieux repartir dans la vie. Les enfants échangent entre eux et mettent des mots sur la douleur psychique qu'ils contenaient jusqu'alors en silence, et, même si les émotions transmises sont très fortes, ces groupes ne sont absolument pas tristes !