HOPITAL.fr publié le 24 janvier 2012

 

En France, les pratiques permettant d'atténuer la douleur des jeunes de familles endeuillées sont rarement abordées. Pourtant, il existe des avancées significatives permettant d'accompagner les enfants dans ces moments difficiles comme à Toulouse avec le travail de l'équipe du Dr Agnès Suc, au sein de l'Hôpital des Enfants.

 

Avec "Histoire d'en parler", le CHU de Toulouse propose aux jeunes ayant perdu un frère, une soeur, ou l'un de leurs parents, d'insérer des groupes de paroles d'enfants dans la même situation de deuil.

 

Ces groupes de "paroles médiatisées" permettent de faire se rencontrer des enfants ayant été amenés à vivre des situations comparables. Ils les réunissent autour d'ateliers de dessins, peintures, collage, travail de la terre... Ces ateliers deviennent un lieu où les enfants peuvent échanger entre eux et mettre des mots sur la douleur psychique qu'ils partageaient jusqu'alors en silence. Un soutien considérable au processus de deuil.